Le REEE : La base de l’enrichissement familial

S'enrichir avec l'aide et l'argent du gouvernement

L’éducation est le meilleur investissement que l’on peut faire dans la vie. Nos enfants devront alors s’endetter, ou nous devrons couvrir pour eux cette dépense qui augmente toujours. Grâce au REEE vous pouvez financer les études de vos enfants avec l’argent du gouvernement, tout en dégageant de l’épargne pour vous!

On aimerait tous être payé à ne pas travailler. Du moins, de temps en temps. Ne serait-ce que pour amortir les fois où on doit mettre les bouchés doubles. L’effort minimal pour un gain maximal est une culture de la Vie depuis sa naissance. Je ne suis pas un apôtre de la paresse, loin de là, mais j’aime cueillir la pomme qui est devant mes yeux avant de penser à aller à l’épicerie. Qui plus est quand je fais parti des artisans qui engraissent ledit pommier. Pourquoi s’en passer? Je veux dire, de l’argent gratuit ça se prend bien il me semble. Pourtant beaucoup passe à côté. Beaucoup. Et du plus facile d’entre tous en plus.

Alors que j’en étais à écrire ce billet sur le REEE (Régime Enregistré d’Épargne Étude), Le boeuf qu'on prend pour une grenouille - Insert1Stéphanie Grammond de La Presse en faisait de même. Un texte très intéressant qui vaut la peine d’être lu et suite auquel j’ai finalement décidé de pousser la réflexion immédiatement plus loin. Car au fond, bâtir le fondement de son patrimoine familial ça se fait dès le départ. En sortant de la chambre des naissances. Presque. Vous remplissez déjà des formulaires 8½x14 accoté à côté du cabaret à déjeuner, un de plus un de moins. D’accord, vous pouvez aller vous coucher un peu avant quand même. Mais de retour à la maison, même un, deux, cinq ans plus tard(!) ouvrir et cotiser à un REEE c’est le premier geste que vous pouvez poser pour le patrimoine global de vos enfants, de votre famille et de vous-même. C’est un peu le premier pas du marathon de l’indépendance financière. Celui qui donne le tempo au reste.

Et quoi de mieux pour agrémenter le tout qu’un calculateur-planificateur REEE avec lequel vous pourrez voir le détail de comment se construit cette base et l’adapter entièrement à votre propre situation familiale.

Le REEE est à la base de l’enrichissement du patrimoine

Ne vous fiez pas à son nom. Le REEE n’est pas un régime dédié à financer les études postsecondaires de vos enfants. Il sert à générer un revenu à vos enfants (ou à vous indirectement) lorsqu’ils seront aux études. La nuance est IM-MEN-SE. Particulièrement parce que cela veut dire que les revenus n’ont pas à être dédié à payer des frais de scolarité ou des livres, mais bien toute dépense que votre enfant (ou vous!) voulez bien faire. Vraiment n’importe qu’elle.

Il en ressort donc que le REEE est un véhicule d’épargne qui peut s’inscrire dans la stratégie de réalisation de plusieurs de vos projets à long terme. Les études postsecondaires (bien sûr!), mais également la retraite, le remboursement hypothécaire anticipé, les voyages, l’achat d’une maison secondaire, l’aide à un parent vieillissant, la création d’un fond de démarrage pour les enfants, etc.

Le boeuf qu'on prend pour une grenouille - Insert2Chaque projet à sa dynamique de financement et l’utilisation des différentes stratégies d’épargnes ou de remboursements n’est pas linéaire dans une vie. Quoiqu’on en dise. Le REEE peut par contre s’imbriquer à la base de presque tout et les possibilités sont énormes. J’en aborderai plusieurs dans des billets subséquents, dont notamment la bonification des cotisations REER avec l’argent du REEE, tout en payant pour les études de ses enfants.

Mais pour le moment on va se concentrer sur la base.

Que contient le REEE?

La mécanique ce n’est pas sexy. Enfin, un peu non? Quand vous verrez l’argent gratuit qui s’y trouve, vous changerez surement d’idée.

Les cotisations (votre argent de départ, l’investissement)

Chaque dollars cotisé en est un déjà imposé. Aucun retour d’impôt. C’est exactement comme cotiser à un CELI. Cet argent vous appartiendra toujours, elle ne sera jamais donnée/transférée à vos enfants. À la fin du régime, elles retournent dans vos poches, à la cenne près. Au complet.

Les subventions gouvernementales (La viande est ici)

20% minium d’Ottawa, versé à la fin du mois suivant la cotisation au REEE. Plus vite que pour l’assurance-emploi. C’est triste, mais c’est la vérité. Le jargon les appelle SCEE, Subvention Canadienne pour l’Épargne-Études.

À cela, Québec ajoute la moitié de ce qu’Ottawa verse. Là par contre vous pouvez compter attendre 12-18mois selon le moment de l’année où les cotisations sont faites avant d’en voir la couleur. Ceci parce que Québec attend votre déclaration de revenu d’Ottawa pour commencer à penser à calculer quelque chose… La belle affaire. Mais l’argent sera là, garanti. Ici on les nomme IQEE, Incitatif Québécois à l’Épargne-Études.

Cas classique pour un cotisant : 30% d’argent gratuit. Cet argent appartient à vos enfants et leur sera imposé au décaissement (Mais dans les faits non, et on verra comment une autre fois).

Le rendement (faire de l’argent sur celle du gouvernement, a-t-on déjà vu ça?)

Tout montant excédant la somme de vos cotisations et subventions. Il s’agit donc ici des gains en capitaux, des dividendes et des intérêts faits sur vos cotisations et les subventions du gouvernement (le 2e service de viande).

Cet argent appartient également à vos enfants et leur sera imposé au décaissement. (Encore une fois, on verra plus tard comment l’éviter).

Tableau 1 HQ

Encore de l’argent gratuit (pour certains)

Le 30% de subvention c’est un minimum. Si votre revenu familial net est égal ou inférieur à 90 563$, vous aurez droit à une subvention supplémentaire allant jusqu’à 15% (10% Ottawa, 5% Québec).

Ottawa peut également vous verser dans un REEE un Bon d’Étude du Canada (BEC) à hauteur de 100$/an, en plus de votre 30-45% de subvention, si vous recevez le Supplément  de la prestation nationale pour enfants.

Tableau2 HQ

Alors, combien ça coute envoyer un enfant à l’université?

Tout ça c’est bien le fun, mais ça ne dit pas grand chose sur comment/combien épargner pour arriver à payer les études postsecondaires de tes enfants. Vous pouvez développer la réponse spécifique à votre situation familiale et vos objectifs en utilisant le calculateur REEE. Tous les coefficients sont modulables selon vos besoins et vos perspectives.

Mais pour le bien de l’exercice ici disons prenons l’exemple d’une famille de 2 enfants (nés en 2014 et 2015), avec un revenu familial de 120K$. La classe moyenne quoi.

Premièrement, oubliez ce que les fonds Le boeuf qu'on prend pour une grenouille - Insert3collectifs de REEE (e.g. Universitas) vous indiquent. On se penche sur le projet en soi et ce qui touche au projet : ici l’éducation. Pas la Vie. Si vous faisiez l’épicerie en partie pour vos enfants et leur achetiez des nouveaux bas quand ils avaient 17ans, pourquoi faire de l’actuariat pour ceux que vous lui achèteriez quand il aura 18ans? Bien sûr vous voudrez vous assurer de pouvoir encore le faire aisément. Mais ça, ça se règle dans la gestion de patrimoine global, pas en imbriquant des couts morcelés de dépenses courantes dans un projet spécifique. Vous vivez en région et ils devront absolument partir en appartement : Projet spécifique. Ils vont s’acheter un cellulaire pour texter en buvant de la sangria. Dépenses courantes.

On ne prédit pas le futur, on anticipe l’avenir

Tableau3 HQ

Aujourd’hui dans l’ère post-Printemps Érable, le gouvernement augmente annuellement les frais de scolarité en fonction de l’inflation. Utiliser la cible d’inflation annuelle de la Banque du Canada, soit 2%, est un scénario de base probant pour connaître le montant nécessaire à accumuler dans le REEE, sans tomber dans des modèles mathématique sur-complexes pour les besoins ici. Mes amis économistes tombés de leur chaise, asseyez-vous je vous prie. Vous trouvez qu’il s’agit d’une surestimation, d’une sous-estimation? Vous voulez prendre en compte la valeur actuarielle du printemps érable 2 de 2031? Les coefficients de calculs sont toujours disponibles et modifiables selon vos propres prédictions dans le calculateur.

Donc, la jolie somme de 41 799,92$ à accumuler dans un REEE pour amener 2 enfants aujourd’hui âgé de 1 et 2 ans à la fin d’un Baccalauréat.

Combien mettre de côté par année, dès maintenant?

Ça va dépendre de votre agressivité en matière de placements. Assumons un rôle d’investisseur conservateur, qui paie trop de frais de gestion pour rien (comme la majeure partie des Canadiens) et ne bas pas l’indice de référence TSX (comme 80% des conseillers financiers en passant) : une estimation de 4% de rendement annuel net en moyenne.

Vous avez besoin de mettre de côté aussi peu que 590$/an/enfant dans un REEE.

Graphique1

Et vous ne paierez de votre poche que 48% du montant nécessaire à la réalisation de leur études postsecondaires.

Un petit prélude du niveau supérieur

Et si le REEE permettait de payer 0% du cout total réel des études? Et qu’on récupérait tout son capital investi à la fin? Alors qu’on est maintenant rendu potentiellement dans une braque d’imposition supérieure? Vous me voyez venir là.

Facile. Cotisez 385$ de plus/année/enfant. L’université gratuite et 33 150$ d’épargne qui revient comme un boomerang quand vos enfants étudient. On aime.

Graphique2

Certains passeront par-dessus tout cela en se disant que plutôt que de prioriser le REEE, ils pourraient cotiser plus et plus tôt à leur REER ou rembourser plus rapidement leur hypothèque; « Ça s’équivaut dans le long terme, c’est un choix comme un autre ». S’il y a une chose que les mathématiques nous apprennent depuis Euclide, c’est qu’il n’y a vraiment pas beaucoup de choses qui s’équivalent dans la vie. Clairement, on va s’en reparler.

Photo pour promouvoir partage

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 Trackbacks & Pingbacks

  1. Quoi faire avec son retour d’impôt? – Se Payer En Premier
  2. Quoi faire avec son retour d’impôt? - Se Payer En Premier
  3. La retraite : un projet poche. Visez l'indépendance financière
  4. 12 000$. C'est notre retour d'impôt cette année. - Se Payer En Premier

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée


*